Signature du CRTE du Haut Val de Sèvre

 
 
Signature du CRTE du Haut Val de Sèvre

Les CRTE, un dispositif contractuel proposé par l’État aux collectivités communales et intercommunales pour couvrir l’ensemble du territoire

Emmanuel Aubry, Préfet des Deux-Sèvres et Daniel Jollit, Président de la Communauté de Communes Haut Val de Sèvre, signent ce mardi 31 août 2021, le contrat de relance pour la transition écologique (CRTE) du Haut Val de Sèvres.

Le CRTE de la Communauté de Communes Haut Val de Sèvre

Les CRTE considèrent les territoires dans la richesse de leurs spécificités.

Pour construire leur CRTE, les élus de la Communauté de Communes Haut Val de Sèvres ont défini quatre orientations stratégiques.
En signant ce Contrat de Transition Ecologique, le Haut Val de Sèvre assume le rôle d’entraîneur et d’animateur de la relance et de la transition écologique de son territoire.

A partir d’un diagnostic partagé qui offre une vision des forces du territoire, trois orientations stratégiques du CRTE s’appuient sur les 5 axes du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) approuvé en novembre 2019 et la quatrième sur le constat social.

Les quatre orientations sont les suivantes :
1. Encourager des mobilités durables (axe 1 du PCAET Haut Val de Sèvre)
2. Engager l’intercommunalité et les communes dans une transition énergétique
et écologique (axes 2-3 et 4 du PCAET Haut Val de Sèvre)
3. Adapter le territoire aux effets du changement climatique (axe 5 du PCAET)
4. Lutter contre les fractures sociales et conforter les services de proximité

En 2021, ce sont 3 948 466 € qui sont investis par les collectivités locales dans des projets d’investissement, 428 000 € de DSIL, 562 252 € de DETR et 68 800 € de la DRAC ont accompagné cet effort. L’ADEME a par ailleurs, aidé à hauteur de 18 000 € le schéma directeur
cyclable porté par l’intercommunalité. Les collectivités ont en outre engagé une réflexion sur de nouveaux projets estimés à 3 763 750 € , ces opérations entreront dans une phase opérationnelle en 2022."

Ces actions se caractérisent par un soutien affirmé aux mobilités durables, à la rénovation énergétique des bâtiments publics et à l’accompagnement des habitants, à la préservation de la qualité de l’eau et à son traitement, à l’aménagement d’espaces naturels et à la protection de la faune et de la flore, à la mise en valeur des centres bourgs et du patrimoine, à la réhabilitation et au développement d’un habitat durable et adapté.

La diversité des projets recensés et les montants concernés illustrent l’implication des porteurs de projets dans la réussite du plan de relance par l’impact immédiat que ces investissements auront sur le tissu économique local.

L’élaboration de ce projet de territoire a mobilisé fortement les acteurs locaux avec le soutien des services de l’État.

La signature du CRTE ne doit pas être considérée comme un point final aux réflexions engagées mais comme une étape dans la poursuite d’un dialogue continu qui se déroulera sur l’ensemble du mandat jusqu’en 2026, le CRTE est avant tout une démarche progressive et ses engagements seront amendés par avenant pour en accompagner les évolutions.

Ce contrat conjugue en effet des objectifs à court et moyen terme. A court terme ils ont vocation à favoriser l’application du plan de relance et à favoriser une reprise rapide de l’activité, à plus long terme, ils contribuent à une réflexion ayant pour ambition la transition écologique et la cohésion des territoires.

L’État qui soutient cette initiative depuis ses prémices dans une démarche coordonnée avec les différents partenaires continuera à développer une relation d’accompagnement des porteurs de projets, dans une logique de facilitation par une mobilisation de ses ressources en ingénierie et de ses moyens financiers.


Le contrat de relance pour la transition écologique (CRTE) du Haut Val de Sèvre

> dossier de presse CRTE. - CCHVS - format : ODT sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,67 Mb

 
 

A lire également :