Le contrat de relance pour la transition écologique (CRTE) du pays de Gâtine

 
 
Le contrat de relance pour la transition écologique (CRTE) du pays de Gâtine

Capture

Les CRTE, un dispositif contractuel proposé par l’État aux collectivités communales et intercommunales pour couvrir l’ensemble du territoire

Emmanuel Aubry, Préfet des Deux-Sèvres et Didier Gaillard, Président du Pays de Gâtine, signent ce vendredi 27 août 2021, le contrat de relance pour la transition écologique (CRTE) du pays de Gâtine.

Ce cadre inédit illustre la collaboration entre l’État et les collectivités territoriales afin de fédérer les démarches d’aménagement du territoire dans les Deux-Sèvres.

Il soulève deux enjeux majeurs: d’une part, apporter une réponse à la crise sanitaire nécessitant la relance de notre économie sur tout le territoire, d’autre part, assurer un cadre de vie durable pour les générations futures, en plaçant la transition écologique au cœur des préoccupations.

Les CRTE ont pour objectif de traiter des enjeux de territoire dans une approche transversale notamment dans les domaines du développement durable, de l’éducation, du développement économique, de l’emploi, du sport, de la santé, de la culture, de la revitalisation urbaine, de l’agriculture ou encore de l’aménagement numérique

Dans un souci de simplification et de mise en cohérence de l’action publique sur un même territoire, les CRTE ont vocation à regrouper les démarches contractuelles existantes. Ce nouveau cadre de travail facilitera l’accès aux aides de toutes natures, avec un accent particulier les deux premières années sur celles du plan de relance.

C’est la première fois qu’un dispositif contractuel proposé par l’État aux collectivités communales et intercommunales couvre l’ensemble du territoire.

Le CRTE poursuit un double objectif :

  • Il prend en compte les spécificités du territoire, au niveau de son bassin de vie ;il constitue un projet de territoire stratégique global défini par les acteurs locaux ;
  • Il consacre une nouvelle relation de travail entre l’État et les collectivités, avec des réunions régulières autour de la mise en œuvre de ce projet de territoire, pas seulement sur les deux années de la relance (2021 et 2022) mais sur les 6 années du mandat municipal et intercommunal.

Une démarche partenariale et évolutive

Si la transition écologique est un axe transversal, les CRTE ont aussi vocation à aborder tous les thèmes qui intéressent à la fois l’État et les collectivités.

De même, les CRTE ont vocation à associer tous les acteurs qui participent à la réalisation du projet de territoire.

Par ailleurs l’État contribue à cette mise en œuvre par un accompagnement en ingénierie et un soutien financier.

Dans notre département,, 5 CRTE seront signés d’ici le 27 septembre prochain, et un sixième début novembre.

Concernant les concours financiers,l e CRTE mobilisera, sur la période 2020-2026, les crédits d’investissement de l’État au premier rang desquels la DETR, la DSIL et le FNADT.


Le contrat de relance pour la transition écologique (CRTE) du pays de Gâtine

> dossier de presse CRTE.-Gatine - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,70 Mb

 
 

A lire également :