Actualités

Les lauréats du concours national de la Résistance et de la Déportation à l'honneur

 
 
Cérémonie de remise des prix du concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD)

Ce mardi 7 septembre 2021, le Préfet des Deux-Sèvres a présidé la cérémonie qui s’est tenue à la Préfecture en l’honneur des lauréats du concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD), « 1940 ENTRER EN RÉSISTANCE Comprendre, refuser, résister» en partenariat avec l’Éducation nationale et l’ONACVG.

Instauré en 1961, le CNRD perpétue chez les élèves la mémoire de la Résistance et de la Déportation pour en tirer des leçons civiques

Cette année, il a été proposé d’associer les travaux des élèves du département primés dans le palmarès régional du concours Bulles de mémoire qui invite les jeunes à réfléchir sur l’héritage des grands conflits contemporains dans la société d’aujourd’hui.

Plus d'une trentaine d'élèves ont été mis à l’honneur, parmi les 80 élèves ayant participé. Leurs travaux ont été sélectionnés au niveau départemental par un jury constitué d’enseignants deux-sévriens et de représentants d’associations mémorielles réunis sous la présidence d'Arnaud Leclerc, Directeur Académique des Services de l'éducation Nationale des Deux-Sèvres.

Capturecnrd1
CaptureCNRD2

Le concours national de la Résistance et de la Déportation (Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports)

Créé en 1961 par la volonté conjointe des Résistants et de l’Éducation nationale de faire vivre la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, le CNRD est le seul concours à associer dans chaque département les instances académiques de l’éducation nationale, les associations de résistants et de déportés, et l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG). À l’échelle nationale, il compte parmi ses partenaires les ministères de la défense, de la justice, de la culture, les associations et fondations de mémoire, les musées et mémoriaux.

Ce concours s’appuie sur l’enseignement de l’Histoire et sur les Mémoires. Il contribue à un travail pluridisciplinaire, dans une démarche d’éducation à la citoyenneté. À ce titre, il s’inscrit dans le parcours citoyen de l’élève.

CaptureCN

 

 
 

A lire également :