MAPRIMERÉNOV’ : UNE AIDE POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE OUVERTE À TOUS

 
 
MAPRIMERÉNOV’ : UNE AIDE POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE OUVERTE À TOUS

À partir du 1er octobre 2020, MaPrimeRénov’ devient accessible à l’ensemble des propriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location

Depuis son lancement le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ rencontre un véritable succès auprès des Français :

plus de 2 millions de visites sur la plateforme dédiée www.maprimerenov.gouv.fr , plus de 150 000 comptes créés, plus de 100 000 demandes déposées, dont 75 000 déjà accordées. Née de la fusion d’Habiter Mieux Agilité et d’une partie du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), MaPrimeRénov’ est le fruit de la volonté du gouvernement de mettre en place une aide à la rénovation énergétique des logements plus simple, plus juste et plus efficace.

Fort de ce succès, des mesures exceptionnelles ont été inscrites dans le plan France Relance dévoilé le 3 septembre dernier par le Premier ministre. MaPrimeRénov’ est dotée d’une enveloppe de 2 milliards d’euros supplémentaires sur deux ans. Cet effort sans précédent permettra d’accélérer la rénovation des 4,8 millions de passoires thermiques qui subsistent encore dans notre pays et contribuera à la relance de l’activité économique en générant plus de 6 milliards d’euros de travaux et la création de 22 000 emplois d’ici 2022.

« À partir du 1er octobre 2020, MaPrimeRénov’ devient accessible à l’ensemble des propriétaires, quels que soient leurs
revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location. Nous avons également souhaité ouvrir l’aide
aux copropriétés qui, en dehors des plus fragiles, ne bénéficiaient pas jusqu’ici de soutien public. Les travaux faisant
l’objet d’un devis à compter du 1er octobre seront éligibles aux nouvelles modalités de l’aide », indique Emmanuelle
Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement.

En cohérence avec les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, MaPrimeRénov’ prévoit un nouveau forfait rénovation globale, pour encourager les travaux ambitieux qui permettent un gain énergétique de plus de 55 %, ainsi que deux bonus supplémentaires : un bonus sortie de passoire pour cibler prioritairement les logements les plus énergivores lorsque les travaux permettent de sortir le logement de l’état de passoire thermique (étiquette énergie F ou G), et un bonus Bâtiment Basse Consommation (BBC) pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A. Les ménages pourront également bénéficier d’un soutien financier lorsqu’ils sont accompagnés dans le cadre d’un forfait AMO (Assistance à maîtrise d’ouvrage).

MaPrimeRénov’ devient ainsi la principale aide à la rénovation énergétique (en remplaçant totalement le CITE), mais peut aussi se cumuler avec d’autres aides financières, dont les Certificats d’économies d’énergie (CEE). Depuis janvier 2019, les coups de pouce CEE ont bénéficié à plus d’1,6 million de ménages (plus d’1,2 million de ménages ont isolé leur logement et plus de 400 000 ont changé leur chaudière). Le cumul de ces aides permet d’atteindre des niveaux d’aide allant jusqu’à 90 % du coût total des travaux pour les ménages les plus modestes.

« La mise en oeuvre de ces mesures, sous le pilotage de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), mettra la rénovation énergétique à la portée de tous nos concitoyens, qui peuvent également s’appuyer sur le réseau FAIRE (Faciliter, accompagner et informer pour la rénovation énergétique) pour les informer et les conseiller dans leur parcours de rénovation », rappelle Emmanuelle Wargon.

> Voir le dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,86 Mb