Appel à projets pour plan départemental sécurité routière 2022 (PDASR)

 
 
Appel à projets pour plan départemental sécurité routière 2022 (PDASR)

Le PDASR recense et peut financer toutes les actions de prévention dans le domaine de la sécurité routière. L’action conjuguée des acteurs nationaux et locaux (administrations, associations, entreprises...), contribue à sauver des vies, notamment au travers d’actions de prévention de sécurité routière.

La sécurité routière est une priorité nationale mais également locale. Elle a, à ce titre, été retenue comme axe d’action dans le plan départemental de prévention de la délinquance.

De nombreux acteurs tels que associations, assurances, entreprises ou collectivités, se mobilisent chaque année pour sensibiliser les conducteurs à la bonne conduite.

Malheureusement, et malgré des chiffres encore impactés par la crise sanitaire, il est encore à déplorer un nombre de morts sur les routes trop important dans les Deux-Sèvres en 2021.

Aussi, il convient de poursuivre le travail déjà engagé dans le cadre de l’élaboration du Document Général d’Orientations (DGO) 2018-2022, au regard de l’accidentologie nationale et locale. Ainsi, les actions devront être menées autour des enjeux suivants :

1) - Les seniors,

2) - Les deux-roues motorisés (2RM),

3) - Le risque routier professionnel,

4) - L’alcool et les stupéfiants,

5) - Les jeunes,

6) - Les distracteurs,

7) - Le partage de voirie,

8) - La vitesse

1) En effet, au 25 novembre 2021, 44 % des tués sont âgés de plus de 65 ans. Il convient de sensibiliser nos aînés aux dangers de la route et de leur rappeler les règles de conduite, notamment celles liées à l’évolution du code de la route ces dernières années.

2) Les deux roues motorisées sont seulement 2 % du trafic routier. Cependant, ils représentent 19 % des tués lors de cette année 2021 en Deux-Sèvres. Les nouveaux engins de déplacement personnel (EDP) tels que les trottinettes, sont en plein essor et de fait, l’accidentologie les concernant augmente de manière accrue (+26 % en 2020).

3) La majorité des accidents a lieu dans un périmètre restreint autour du domicile et souvent lors du trajet professionnel. Il convient donc de sensibiliser les entreprises, travailleurs indépendants, et tout corps de métier relevant du déplacement routier, aux risques liés à la fatigue et à la banalité du trajet routier.

4) Par ailleurs la conduite sous l’emprise d’alcool et/ou de produits stupéfiants est un facteur aggravant impliqué dans les accidents mortels à hauteur de 39 %. Les jeunes de 18 à 24 ans sont une des populations les plus touchées par ces accidents. Nous devons faire prendre conscience à la population du risque encouru en cas de consommation de ces produits illicites. Trop de conducteurs ont peur de la répression et non peur de l’accident.

5) Il convient également de noter que les plus jeunes et adolescents sont aussi des cibles intéressantes puisqu’ils sont des relais auprès des parents. De plus, avec l’essor des technologies et des nouveaux moyens de déplacements, en tant que futurs conducteurs, les sensibiliser aux dangers des distracteurs est primordial.

6) Les nouvelles technologies sont omniprésentes. Elles peuvent être des aides à la conduite mais également des distracteurs. Aussi, nous devons rappeler au conducteur l’importance de rester concentrer et maître de son véhicule.

7) et 8) Enfin, les enjeux relatifs au partage de la voirie et à la vitesse doivent également être abordés de manière transversale dans chacun des thèmes cités supra.

Ces thèmes non exhaustifs mais récurrents dans les statistiques de l’accidentologie présentent un intérêt majeur pour assurer une sécurité renforcée des usagers de la route. La prévention reste un élément essentiel dans le cadre de la sécurité routière. Parallèlement, l’action des forces de l’ordre doit être soutenue, afin de réprimer les comportements les plus dangereux.

Présenter vos projets au titre de l’année 2022, qui devront mettre en avant et souligner les objectifs recherchés pour chaque enjeu. Un retour devra être rédigé et transmis à la préfecture afin de faire un bilan sur l’action menée. Votre projet doit être inscrit dans une réflexion globale de votre organisme sur une sensibilisation à la sécurité routière (ou sur une thématique plus générale) et non être une action isolée qui n’aura que peu d’impact sur le comportement des usagers de la route.

Le coordinateur de la sécurité routière de la Préfecture est à votre disposition pour toute question liée à votre dossier. Il est joignable par mail ( pref-mission-securite-routiere@deux-sevres.gouv.fr )

Vous trouverez ci joint des documents précisant les modalités de dépôt de projet.

Les projets devront être adressés par courrier à l’adresse suivante :

Préfecture des Deux-Sèvres

cabinet / services des sécurités

M BONNEAU Régis

BP 70 000

79099 NIORT CEDEX 9

Vos propositions sont attendues pour le 31 janvier 2022 au plus tard.

> appel à projet 2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

> compte rendu financier de subvention - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

> demande de subvention PDASR 2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,65 Mb

> notice explicative - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,14 Mb

 
 

A lire également :