Appel à projets : intégration et accès à la nationalité française

 

Appel à projets  : intégration et accès à la nationalité française

    • Action 12 ( actions d’accompagnement des étrangers en situation régulière)  soutient la politique d’accompagnement des étrangers primo-arrivants et réfugiés dans son articulation territoriale avec les contenus linguistiques, civiques et professionnels du CIR
    • Action 15 ( actions d’accompagnement des bénéficiaires de la protection internationale)  soutient la politique d’accompagnement des réfugiés et bénéficiaires de la protection subsidiaire à une formation professionnelle et/ou à un emploi en lien avec l’accès au logement.

Le présent appel à projets vise à soutenir financièrement la mise en œuvre concrète d’actions départementales pour l’intégration des primo-arrivants et des Bénéficiaires de la Protection Internationale (BPI – bénéficiaires de la protection subsidiaire et réfugiés

La loi du 7 mars 2016 relative aux droits des étrangers en France crée un parcours personnalisé d’intégration républicaine d’une durée de cinq ans et renforce les outils d’intégration afin d’améliorer l’accueil des étrangers nouvellement admis en France. La première étape de ce parcours est marquée par la signature d’un Contrat d’Intégration Républicaine (CIR) dans le cadre duquel l’étranger primo arrivant s’engage à respecter les principes et valeurs de la société française et de la République.

Le présent appel à projet se situe dans le prolongement des orientations du Comité interministériel à l’intégration du 5 juin 2018 dont les arbitrages en faveur de mesures ambitieuses pour l’intégration des primo-arrivants et réfugiés se sont déployées dans les territoires en relais d’un CIR renforcé (100 à 600 heures de français) et développées dans une visée d’accompagnement vers l’emploi.

Les actions financées devront donc s’inscrire dans cette continuité et proposer des programmes d’accompagnement intégrés sur les différentes dimensions –linguistique, sociale, civique, professionnelle –du parcours d’intégration.

L’appel à projet prévoit que les actions financées en 2021 devront s’inscrire dans l’une des deux priorités :

- l’accès aux droits

- l’accès à l’emploi

  Les dossiers de demande de subventions devront être transmis à la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) des Deux Sèvres au plus tard le vendredi 7 Mai 2021.

 

PUBLICS CIBLES

Les destinataires de ces actions sont :

  • pour l’action 12: les primo-arrivants signataires du CIR depuis moins de 5 ans et les bénéficiaires de la protection internationale;
  • pour l’action 15: les bénéficiaires de la protection internationale (BPI) exclusivement (réfugiés et bénéficiaires de la protection subsidiaire)

Une attention particulière sera portée aux femmes et au moins de 25 ans.

         → Ne sont pas concernés par ce programme : les demandeurs d’asile, les saisonniers, les étudiants.

AXES PRIORITAIRES 2021

Les crédits du BOP 104 prennent le relais du premier accueil assuré par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) en poursuivant la mobilisation des acteurs de terrain autour des priorités suivantes :

  1. L’accompagnement vers l’emploi,
  • en particulier l’emploi des femmes primo-arrivantes et/ou réfugiées ainsi que les projets visant à favoriser la VAEValidation des acquis de l'expérience.
  • Une attention particulière pourra également être portée au public de moins de 25 ans, en grande majorité sans ressources, incluant si possible une offre d’hébergement.
  • Accompagnement global pour la levée des freins périphériques à l’emploi

Le partage d’un diagnostic social et professionnel avec l’ensemble des acteurs intervenant dans le champ de l’accueil, de l’intégration, de l’hébergement, de l’insertion sociale et professionnelle constitue un préalable indispensable pour permettre la levée des freins à l’emploi et construire un parcours professionnel adapté à chacun des profils. Un accompagnement mieux adapté et personnalisé sera prioritairement recherché afin de permettre une insertion rapide dans la société française.

  1. L’accompagnement à la mobilité sur l’ensemble du territoire, afin de rendre attractif l’ensemble des territoires de France, et mieux répartir ce public; soutien à des projets favorisant la mobilité de ce public, particulièrement dans les territoires ruraux isolés;
  2. L’accès aux soins, et notamment la prise en charge psycho traumatique des vulnérabilités spécifiques liées au parcours d’exil. À ce titre, les projets qui font intervenir des professionnels qui s’engagent dans un accompagnement thérapeutique spécifique inscrivant les bénéficiaires dans un processus de résilience par des séances de suivi individuel ou collectif sont à privilégier;

D. L’apprentissage de la langue française, dans une logique de complémentarité avec l’offre du parcours d’intégration républicaine (niveau supérieur au A1, français sur objectifs spécifiques,…). Dans l’objectif de faciliter l’accès à l’emploi des primo-arrivants et la mise en place d’un parcours professionnel, la priorité sera donnée aux actions de formations linguistiques à visée professionnelle en mobilisant tous les acteurs pouvant intervenir sur ce champ (service public de l’emploi, conseil régional, associations…).

S’agissant des projets spécifiquement à destination des réfugiés (déposés sur l’action 15), ils devront impérativement comporter un axe amélioration de l’accès «logement des réfugiés».

> AAP 2021 BOP 104 actions 12 et 15 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,20 Mb

> ANNEXE 1 - format : DOC sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

> ANNEXE 2 - format : DOC sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

> cerfa_12156-05 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,59 Mb