Lutte contre les violences intrafamiliales

 
 
Lutte contre les violences intrafamiliales


Le contexte particulier de confinement, indispensable à l'endiguement de la pandémie de Covid-19, constitue un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales : la promiscuité, les tensions, l'anxiété peuvent y concourir.


                  

Emmanuel AUBRY, préfet des Deux-Sèvres rappelle l’extrême vigilance de l’État vis-à-vis des femmes et des enfants victimes de violences intrafamiliales. Il souhaite porter à la connaissance des victimes, des témoins et de la population Deux-Sévrienne, les nombreuses initiatives locales de protection menées dans le cadre du plan d’urgence initié par Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la lutte contre les discriminations.

Ainsi, tous les dispositifs de mise à l’abri d’urgence, de protection et d’accompagnement des victimes restent actifs malgré la crise sanitaire. Les associations (lieux d’écoute et accueil de jour) assurent des permanences en continu. De même les plateformes nationales d’écoute et d’orientation sont toujours mobilisables. Une nouvelle étape dans la prise en charge est proposée par la mobilisation des pharmaciens et des centres commerciaux. Ce dispositif est avant tout destiné aux femmes victimes de violences conjugales, qui dans 80% des cas ont des enfants qui vivent au domicile familial. Il pourra également bénéficier à toutes les victimes de violences dans le cercle familial, à commencer par les mineurs

Violence_COVID 19

> Violence_COVID 19 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,22 Mb

 
 

A lire également :