Feux de culture, feux de forêt : les prévenir, s'en protéger

 
Feux de culture, feux de forêt : les prévenir, s'en protéger

Les espaces naturels combustibles représentent 90 % de la surface du département (450 000 ha de surface agricole utile dont 160 000 ha de céréales sur plaines Niortaise, Thouarsaise et Melloise), à ce titre soumis à des risques naturels dont font partie les feux d’espaces naturels combustibles (ENC). Ces derniers concernent les feux en milieu naturel (champs, haies, sous-bois,…)

Le feu de broussailles en Deux-Sèvres est présent essentiellement sur le Nord du département, compte tenu du relief (vallées encaissées) de la déprise agricole et de la pauvreté des sols.

Le taux de boisement est de 9% soit une surface de 51 600 ha dont 10 % de résineux en 2012, il s’agit d’une forêt essentiellement privée, dont 1/3 est constitué de boisements de moins de 4 ha

La lutte contre les feux d’espace naturels combustibles (ENC) impose de définir un niveau de risque afin d’adapter les moyens de lutte.

L’évaluation du risque est basée sur 2 éléments principaux : le risque météorologique et l’activité opérationnelle à l’instant T du département.

Météo France met à disposition des Services départementaux d'incendie et de secours (SDISService départemental d'incendie et de secours) des éléments d’analyse lié à l’état de combustibilité des végétaux, du niveau de sécheresse des sols, des vitesses de propagation, des taux d’hygrométrie …

Ces éléments produisent un indicateur général de danger météorologique en période estivale (juin à septembre) appelé IFM (indice foret météo) établi en 5 niveaux :

  • 0 > 3 : FAIBLE - niveau bleu
  • 3 > 12 : LEGER - niveau vert
  • 12 > 35 : MODERE - niveau jaune
  • 35 > 50 : SEVERE - niveau orange
  • >= 50 : TRES SEVERE - niveau rouge
 

A lire dans cette rubrique