Le programme Petites Villes de Demain (PVD)

 
 
Le programme Petites Villes de Demain (PVD)

En Deux-Sèvres, 18 petites villes sont concernées par ce programme.

Annoncé au dernier congrès annuel de l'Association des Petites villes de France, le programme Petites Villes de Demain (PVD) a été lancé jeudi 1er octobre 2020 par Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.

Ce programme a pour objectif de conforter le rôle éminent des petites villes dans la transition écologique et l’équilibre territorial afin d'améliorer le cadre de vie en milieu rural et hors métropoles.

Les communes cibles de ce programme sont les villes de moins de 20 000 habitants qui exercent des fonctions de centralité au cœur des territoires ruraux.

Trois piliers structurent ce programme :

  • le soutien en ingénierie pour offrir aux collectivités les moyens de définir et mettre en œuvre leur projet de territoire et concrétiser des projets ;
  • le financement des mesures thématiques ciblées ;
  • la mise en réseau au sein du Club Petites Villes de Demain, afin de favoriser l’innovation, l’échange d’expériences et le partage de bonnes pratiques.

Au total, 3 milliards d’euros seront mobilisés sur 6 ans, par la mobilisation des fonds de l’État et des différents partenaires (la banque des territoires, l’ANCT, le CEREMA et l’ANAH).

Comme pour le plan national Action cœur de ville , à destination des villes moyennes, l’État a bâti Petites villes de demain autour de la mobilisation de partenaires financiers, institutionnels et territoriaux. L’État renforce encore l’intensité de son intervention auprès des collectivités et du duo ville-intercommunalité, avec des leviers nouveaux.

Le programme PVD dans le département des Deux-Sèvres

carte PVD

18 communes sont accompagnés par ce programme en Deux-Sèvres

Un comité de lancement, présidé par le Préfet, réunissant élus et partenaires, s’est tenu le 6 avril 2021. Il a permis de faire le point d’avancement sur l’établissement des conventions d’adhésion, le financement et le recrutement des chefs de projet et de présenter les offres de services des partenaires du programme :

  • L’accompagnement des villes retenues est prévu pour une durée de six ans (2020-2026).
  • L’appui en ingénierie sera amplifié via la signature d’une convention d’adhésion dès l’entrée dans le programme pour recruter un chef de projet (éventuellement mutualisé entre plusieurs villes si besoin), préparer le projet de territoire et établir les premiers diagnostics.
  • Le projet de territoire devra être finalisé dans un délai maximal de dix-huit mois. La convention d’adhésion sera alors complétée par une convention-cadre, qui vaudra également opération de revitalisation du territoire (ORT).

La démarche de suivi et d’évaluation est engagée dès le lancement du programme, pour en mesurer son impact à l’échelle locale et nationale. Des animations et formations sont prévues tout au long de la démarche.

Enfin, les services déconcentrés de l’État, à l’image de l’implication totale des sous-préfètes, seront mobilisés au plus près des élus pour veiller au bon déroulement du programme qui contribuera au renforcement du maillage territorial.

En savoir plus sur le site internet de l'Agence National de la Cohésion des Territoires

Opération de revitalisation du territoire (ORT) à Thouars

Après plusieurs mois de réflexion, la communauté de communes du Thouarsais et la ville de Thouars, se sont engagés avec l'Éta et l’Établissement Public Foncier dans une ORT signée le 10 décembre 2020. Forte de cette expérience, la communauté de communes du Thouarsais pourra d'ici 18 mois, intégrer Saint-Varent (seconde ville PVD de son territoire) à cette ORT." .">  convention ORT du Thouarsais - format : PDF - 6,83 Mb