Communiqués de presse nationaux

Lancement du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique

 
 

Julien DENORMANDIE, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Bérangère ABBA, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, lancent aujourd’hui le Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique. A cette occasion, trois groupes thématiques ont été présentés et leurs travaux débuteront dans les prochains jours. Ils permettront d’aboutir, dès janvier 2022, à une feuille de route commune et opérationnelle pour l’adaptation et la protection de notre agriculture aux défis du changement climatique.

Les agriculteurs sont les premières victimes des effets du changement climatique avec notamment la récurrence des épisodes de sécheresse ou encore plus récemment de gel.  Alors que les scénarii climatiques prévoient une accentuation de ces événements, le président de la République a exprimé l’urgence d’engager un plan d’actions et d’adaptation pour le monde agricole.

Ce Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique vise ainsi à identifier, avec l’ensemble des parties-prenantes (agriculteurs, ONG, élus…), des solutions concrètes et établir une feuille de route opérationnelle, pour nous permettre de nous doter des outils nécessaires à l’adaptation et à la protection de nos agriculteurs face aux aléas du changement climatique, en complément des premières mesures mises en œuvre dans le cadre du volet agricole du plan France Relance.

Pour conduire la réussite de ces ambitions, trois groupes de travail ont été constitués autour des thématiques suivantes :

  1. Se doter d’outils d’anticipation et de protection de l’agriculture dans le cadre de la politique globale de gestion des aléas climatiques 
  2. Renforcer la résilience de l’agriculture dans une approche globale en agissant notamment sur les sols, les variétés, les pratiques culturales et d’élevage, les infrastructures agroécologiques et l’efficience de l’eau d’irrigation
  3. Accéder à une vision partagée et raisonnée de l’accès aux ressources en eau mobilisables pour l’agriculture sur le long terme 

Chacun d’eux sera porté par des personnalités qualifiées mandatées par les ministres avec pour mission de constituer les groupes avec les parties prenantes volontaires, d’organiser les travaux et de veiller au respect du cadrage présenté. Les premières réunions doivent se tenir dès le mois de juin pour un premier point d’étape à l’automne 2021, en format plénière, et la présentation d’une feuille de route globale en janvier 2022.

> Voir le communiqué complet sur agriculture.gouv.fr