Le plan de relance tourisme: permettre aux entreprises de se moderniser dès aujourd’hui pour mieux accueillir les touristes de demain

 
 
Le plan de relance tourisme: permettre aux entreprises de se moderniser

Depuis le début de la crise, les entreprises du secteur tourisme ont pu bénéficier de nombreuses mesures de soutien de la part de l’État (prêt garanti par l’État, activité partielle, fonds de solidarité, exonération de charges sociales…).

Afin d’accompagner ce secteur dans la durée, le Gouvernement a annoncé la prolongation et l’extension des dispositifs de soutien.

Dans le cadre du Plan Relance Tourisme, BPI France et la Banque des Territoires mobiliseront, d’ici à 2023, une enveloppe globale de 3,6 milliards d’euros en solutions de financement, d’investissement et d’accompagnement à destination des professionnels du secteur.

Le Préfet des Deux-Sèvres s'est rendu ce mardi 23 mars, accompagnée de la Vice-Présidente de la CAN en charge du tourisme, dans les locaux de l’hôtel Ibis Styles de Niort Centre, qui a pu, grâce au plan de Relance, maintenir ses projets de modernisation de ses équipements.

Au-delà de cet exemple de l’Hôtel IBIS, chacune des 623 entreprises du secteur de l’hébergement et de la restauration, représentant près de 3 030 salariés dans les Deux-Sèvres, peuvent bénéficier des mesures du plan de relance. Un site internet simple a été mis en place pour qu’elles puissent trouver en quelques clics l’ensemble des aides du plan tourisme qui leur correspondent: plan-tourisme.fr

Le plan de relance tourisme s’adapte à toutes, c’est un pari gagnant/gagnant : permettre aux entreprises de se moderniser dès aujourd’hui pour mieux accueillir les touristes de demain.

Le tourisme : une priorité nationale

Le 14 mai 2020, le Premier ministre a annoncé le lancement d’un plan de soutien interministériel de 18 milliards d’euros à destination du secteur touristique, le secteur économique le plus touché par la crise. Afin d’accompagner ce secteur dans la durée, le Gouvernement a annoncé le 12 octobre 2020 l’adaptation, la prolongation dans le temps et l’extension de ses dispositifs de soutien.

Son sauvetage et sa relance sont aujourd’hui une priorité nationale.

Les entreprises du secteur ont d’ores et déjà pu bénéficier de nombreuses mesures de l’État 

Soutien financier de l’État pour le secteur Hébergement-Restauration dans le département :

 L’activité partielle : 12 940 000 d’euros versés pour 11 mois d’activité partielle au 10 mars 2021 (soit 14 % du total des indemnisations). Il s’agit du second secteur en termes d’indemnisation, juste derrière celui du commerce.

 Le prêt garanti par l’État : représente 16,2 M d’euros pour le secteur au 22 mars 2021.
En savoir plus : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/aides-versees-pge

 Le fonds de solidarité : représente  20,6 M d’euros pour le secteur au 22 mars 2021 (1er secteur bénéficiaire).

En savoir plus : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/aides-versees-fonds-solidarite

Pour continuer à faire face à l’urgence :

  • l’État a prolongé le fonds de solidarité et les mesures d’exonérations des cotisations sociales et patronales pour les entreprises du secteur ;
  • l’État a renforcé les dispositifs de prêts au secteur hôtellerie, restauration, tourisme ;
  • l'enveloppe des prêts tourisme de Bpifrance a été portée de 250 millions à 1 milliard d’euros.
  • Un guichet unique numérique a été mis en place afin de simplifier et accélérer l’accès des entreprises des secteurs cafés, hôtels, restaurants, tourisme, événementiel, culture et sport aux dispositifs : www.plan-tourisme.fr
  • Le Fonds Tourisme Durable, mis en place dans le cadre de France Relance et porté par l'ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, a pour objectif de soutenir des opérateurs du tourisme dans leur démarche vers un tourisme durable via des aides financières.
CaptureHI3
CaptureBA