Sauvegarde des lignes capillaires fret

 
 
Sauvegarde des lignes capillaires fret

Le Gouvernement mobilisé pour la sauvegarde d’un réseau essentiel au fret ferroviaire .

LES LIGNES CAPILLAIRES FRET

Les lignes capillaires fret sont des lignes locales exclusivement circulées par des trains de marchandises, qui permettent de desservir des entreprises depuis les grands axes ferroviaires. Elles sont un maillon essentiel du transport de fret ferroviaire, représentant environ 3 000 km  de lignes (soit 10% du réseau ferré), empruntées par près de 20% des trains de fret.

Pour autant, le modèle économique de ces lignes est très fragile et leur état très dégradé. Une mobilisation collective est donc indispensable pour assurer leur pérennité.

« La sauvegarde des lignes capillaires est un enjeu économique fort pour les territoires et certaines filières. C’est aussi une condition indispensable à la relance du fret ferroviaire à l’échelle nationale. »

Alain Vidalies

UN PLAN POUR LA SAUVEGARDE DU RÉSEAU CAPILLAIRE FRET

Lors de la Conférence pour la relance du fret ferroviaire de décembre 2014, quelques mois après sa prise de fonction, Alain Vidalies a engagé la mobilisation de tous les acteurs pour la sauvegarde du fret sur les lignes capillaires, à travers une double dynamique :

1- Porter une démarche locale pour chaque ligne, à travers des comités de lignes, pour en définir l’avenir en fonction de ses spécificités, en impliquant l’ensemble des acteurs du développement économique territorial, et notamment les Régions.

Cette démarche locale par ligne a vocation à faire émerger des solutions innovantes et efficientes. A ce titre, la possibilité a été offerte aux régions et aux intercommunalités, dans le cadre de la loi Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) de 2015, de devenir propriétaires de lignes capillaires, lorsque cela correspond à leur demande. Le décret d’application, en cours de concertation, sera publié à l’automne.

Pour accompagner la mobilisation financière des acteurs locaux et des acteurs économiques, le Gouvernement a pris ses responsabilités pour le renouvellement du réseau, en consacrant 30 M€ sur 3 ans. Au total, l’effet de levier de l’ensemble des cofinancements atteindra plus de 100 M€ d’investissements en faveur des lignes capillaires fret sur la période 2015-2017. Les premiers effets de cette dynamique partagée sont d’ores et déjà visibles, avec l’achèvement des premiers travaux réalisés dans ce nouveau cadre.

2- Simplifier la règlementation ferroviaire sur la maintenance et l’exploitation, pour retrouver un modèle économique adapté à ces lignes, sans en dégrader la sécurité qui reste la première des priorités. A ce titre, de nouveaux référentiels pour ces lignes sont mis en œuvre en 2016.

« Il faut dépasser la seule dimension ferroviaire pour s’ancrerdans une véritable vision d’aménagement du territoire et du développement économique régional ».

Alain Vidalies

Programmation des travaux sur le réseau capillaire Fret

Voir le communiqué de presse (PDF)