Enquête publique sur le projet de création de 19 réserves de substitution sur le bassin de la Sèvre Niortaise et du Marais Poitevin

 
Projet d'aménagement de 19 réserves collectives de substitution sur le bassin de la Sèvre Niortaise

Consultation publique du 27 février au 29 mars 2017

Enquête publique interdépartementale unique relative à la demande d’autorisation, au titre de la loi sur l’eau, et aux demandes de permis d’aménager pour la création de 19 réserves collectives de substitution et des aménagements afférents destinés à l’irrigation agricole sur le bassin de la Sèvre Niortaise et du Marais Poitevin.

Les dossiers dématérialisés d'enquête publique sont consultables sur le site internet de la Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres à l'adresse ci-dessous : http://www.deux-sevres.chambagri.fr/productions-vegetales/coop-de-leau-79.html

> avis d'enquête (informations relatives au déroulement de cette enquête publique, à la consultation des dossiers, vos observations...)

> avis de l'autorité environnementale  

> résumé non technique de l'étude d'impact

Pourquoi ce projet de 19 retenues de substitution  sur le bassin de la sèvre Niortaise et du Marais Poitevin ?

La loi sur l’eau de 1992 a rappelé avec force le principe que « L’eau est le patrimoine commun de la Nation ».
De sa source dans le département de la Vienne au marais poitevin, le bassin de la Sèvre Niortaise présente une forte fragilité en matière de ressource en eau.
En effet, différents paramètres ne permettent pas d’atteindre un équilibre entre alimentation et prélèvements, notamment en période estivale où des mesures de restriction sont régulièrement prises : la pluviométrie, moyenne, la nature des sous-sols, calcaires et profondément fissurés, et les différents usages tels que l’eau potable, l'activité industrielle, l’irrigation agricole, qui exercent une pression sur cette ressource.

La période la plus sensible couvre le printemps et l’été, lorsque la pluviométrie est la plus faible et les besoins en eau les plus importants.
Cet équilibre est cependant nécessaire pour assurer des prélèvements pour les activités économiques compatibles avec la préservation des milieux naturels.

C’est pourquoi plusieurs idées ont vu le jour sur ce bassin :

  • diminuer les prélèvements à usage agricole,
  • mettre en œuvre des mesures d’économie d’eau et d’efficacité des systèmes d’irrigation

et enfin....substituer les prélèvements estivaux par des prélèvements hivernaux. Le projet actuel de 19 retenues de substitution fait partie de ce dispositif.

Projet de création de 19 reserves de substitution

> En savoir plus sur ce projet - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

« Stocker de l’eau lorsque la ressource est abondante, pour l’utiliser en période estivale et moins prélever dans le milieu naturel »