Gestion patrimoniale immobilière des collectivités

Sensibilisation à la gestion patrimoniale immobilière des collectivités (GPIc) : reportage à Sainte-Blandine

 
 
Gestion patrimoniale immobilière des collectivités (GPIc) : reportage à Sainte-Blandine

Les besoins d’une collectivité sont variables et évolutifs ; pour y répondre, les élus ont notamment à leur disposition un patrimoine immobilier.

Mais, comment s’assurer que ce patrimoine répond au mieux à ces besoins ?

C’est l’objectif de la gestion de patrimoine.

En France, le parc bâti représente 44 % de la consommation énergétique finale et 20 % des émissions de gaz à effet de serre.

Si certains objectifs sont clairement définis par voies législatives et réglementaires, il appartient au gestionnaire de déterminer sa stratégie en fonction de ses propres enjeux.

Le simple respect des réglementations ne saurait en effet être l'unique objectif à atteindre : la pérennité du bâti et le bon fonctionnement des systèmes techniques, la diminution des coûts de fonctionnement, l'optimisation d'usage (adéquation aux besoins du public reçu et du personnel occupant) et la flexibilité des locaux participent à la définition d'une stratégie de gestion, tout comme la préservation de la valeur du patrimoine ou encore l'exemplarité des actions en matière environnementale.

Bien gérer son patrimoine, commence par l’organisation de la gouvernance (avec la mise en place du pilotage et de la concertation) et la connaissance de son patrimoine et ses besoins.

Ensuite, il s’agit de définir ses objectifs, puis de déterminer, planifier et mettre en œuvre les actions retenues.

Enfin, il est nécessaire d’évaluer les actions mises en œuvre, de suivre l'évolution de son parc et adapter son organisation et son plan d'actions de manière itérative et continue.

Les élus de la commune de Sainte Blandine (290 habitants) en Deux-Sèvres ont souhaité réfléchir à l’optimisation et à la valorisation de leur patrimoine afin qu’il réponde aux fonctions et usages de façon pérenne et économe (un patrimoine composé de 10 logements locatifs, 7 établissements recevant du public (ERP), un territoire desservi par 38 km de voirie communale).

La commune a sollicité la direction départementale des territoires (DDT) des Deux-Sèvres afin qu’elle lui apporte une aide technique et administrative.

Au regard des enjeux observés, notamment sur la transition énergétique et l'accessibilité du patrimoine communal, la DDT a proposé d'accompagner la collectivité de Sainte Blandine, dans le cadre d'un chantier expérimental, en partenariat avec l'Agence Départementale pour l'Information sur le Logement et le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement.

Afin de disposer d’un outil de sensibilisation et d’impulser d’autres démarches sur le territoire, la DDT a réalisé un reportage qui permet de capitaliser et partager cette expérience.

Cliquez sur l'image pour voir le film sur la plateforme Dailymotion

Pour les collectivités désireuses de se lancer dans une démarche similaire, la DDT peut apporter un appui à la collectivité dans ses réflexions préalables et le cas échéant dans sa recherche d’un prestataire pour la réalisation et le suivi des audits. 

Plus d'informations sur la gestion du patrimoine immobilier :

Le centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA) met à la disposition des collectivités des guides méthodologiques sur son site internet ,
.