Influenza aviaire

Influenza aviaire : la vigilance doit perdurer

 
 
Influenza aviaire : la vigilance doit perdurer

Plusieurs cas d’Influenza aviaire ont été déclarés dans l’avifaune sauvage de certains pays d’Europe depuis le début de l’année 2018 (Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Royaume-Uni).

Les derniers cas en date, détectés au Royaume Uni (une vingtaine d’oiseaux dans une réserve naturelle), sont dus à un virus H5N6 hautement pathogène, issu de la recombinaison entre un virus faiblement pathogène et le virus H5N8 hautement pathogène responsable de la crise 2016/2017.

Les mesures de surveillance sont donc renforcées dans l'avifaune et par arrêté ministériel, les mesures de dépistage des palmipèdes avant mouvement sont remises en place du 1er février au 15 mars 2018.

Par ailleurs, les règles de biosécurité, en particulier vis-à-vis du risque d’introduction par l’avifaune sauvage, doivent être scrupuleusement appliquées : délimitations des zones, prévention des contacts, protection de l’alimentation et de l’abreuvement, protection de la litière neuve, utilisation des sas, etc...

Tous les acteurs, notamment les vétérinaires, les éleveurs, les chasseurs, les propriétaires particuliers de basse-cour et les autres détenteurs d’oiseaux sont appelés à mettre tout en œuvre pour protéger les élevages. Les mesures de biosécurité doivent être impérativement respectées et toute mortalité suspecte d’oiseaux doit être signalée à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP).

Plus d'informations sur le site du ministère de l'agriculture : http://agriculture.gouv.fr/mots-cles/influenza-aviaire


aviaire qui contacter