Aides couplées

 

Les aides couplées consistent à aider spécifiquement les exploitations sur certains produits. Chaque exploitation peut bénéficier de plusieurs aides couplées.

La France a obtenu, dans le cadre des négociations européennes, de porter à 15 % de l’enveloppe des aides directes, soit près de 1 100 millions d’euros par an.

Ces aides sont majoritairement dédiées à l’élevage, avec près de 913 millions d’euros annuels consacrés.

Les aides concernées en Deux-Sèvres sont les suivantes :

RAPPEL : Le dépôt des aides couplées se fait obligatoirement par internet (pas de dépôt par papier possible) via le site Télépac

Le calendrier des télédéclarations des aides animales 2020 est le suivant :

- aides ovines et caprins : du 6 janvier au 31 janvier

-aide aux bovins allaitants et laitiers , veaux bios/sous la mère : 6 janvier au 15 mai.

Pour plus de renseignements sur les aides animales, nous vous invitons à consulter les notices explicatives des aides animales disponibles sur le site telepac .   Vous pouvez également contacter la DDT au 05 49 06 89 86.

Les aides végétales

  • Prunes destinées à la transformation
  • Fruits destinés à la transformation
  • Tomates destinées à la transformation
  • Pommes de terre féculières
  • Houblon
  • Chanvre
  • Semences de graminées
  • Protéines végétales : légumineuses fourragères (! évolutions 2018 voir suite de l'article),soja, protéagineux, légumineuses fourragères destinées à la déshydratation, semences de légumineuses fourragères
  • Riz 

Attention, les règles d'éligibilité à l'aide à la production de légumineuses fourragères ont évolué depuis 2018 suite à l'audit de la Commission européenne.

 L'audit de la Commission a remis en cause l'éligibilité des mélanges de légumineuses avec des herbacées ou des graminées fourragères. En effet, l'herbe n'appartient pas à la liste des cultures éligibles au soutien couplé facultatif ; dès lors elle ne peut faire l'objet d'un soutien couplé, même en proportion minoritaire. Ainsi à partir de la PAC  2018, les mélanges légumineuses avec graminées qui correspondaient aux codes cultures MH5/6/7 ne seront donc plus éligibles à l'aide.

L'aide reste acquise pour les agriculteurs en faisant la demande dans leur déclaration de surface et déclarant soient des légumineuses pures ou en mélange entre elles (par exemple trèfle, luzerne) ou des mélanges de légumineuses avec des céréales et/ou oléagineux.

Liens utiles

Liens vers :