Les exploitations agricoles engagées en agro-écologie

 

Engager son exploitation dans une démarche agro-écologique, c’est plonger au cœur de l’agronomie pour reconstituer les régulations naturelles, c’est rechercher des complémentarités et des dynamiques à l’échelle de son territoire. L’évolution des pratiques vers l’agro-écologie implique de penser autrement la façon de produire et comporte une part de difficulté.

Pour y faire face, les échanges et réflexions au sein d’un collectif sont essentiels. C’est pourquoi la transition agro-écologique s’appuie sur les collectifs d’agriculteurs, la mise en commun de projets et le retour d’expérience des « pionniers ».

Les GIEE

Instaurés par la La loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt (LAAAF), les Groupements d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE) sont des collectifs d’agriculteurs et, le cas échéant, d’autres partenaires qui s’engagent dans un projet durable de modification ou de consolidation de leurs pratiques agricoles, visant à la fois performance économique, environnementale et sociale.

Liens vers la liste des GIEE agréés en Nouvelle-Aquitaine :

-> http://agriculture.gouv.fr/plus-de-400-giee-qui-sengagent-dans-lagro-ecologie
->  Carte des GIEE agréés en Nouvelle-Aquitaine

En Deux-Sèvres, de nombreuses exploitations et groupes d’agriculteurs se sont engagés dans la voie de l’agro-écologie :

GIEE Biogâtine GIEE Optidigest GIEE Sol vivant GIEE SARL BEL

Groupes 30 000

L’objectif de l’Appel à Propositions de Programmes d’Accompagnement (APPA) qui est lancé sur le territoire de la région Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de l’action 4 du plan Ecophyto II est d’accompagner des exploitations agricoles réunies en collectifs dits « groupes 30 000 » dans leur transition vers des systèmes agro-écologiques à faible dépendance en produits phytopharmaceutiques, en soutenant l’animation des groupes par des structures de conseil et/ou de développement agricole.

Informations disponibles sur ce lien : http://draaf.nouvelle-aquitaine.agriculture.gouv.fr/Appel-a-Propositions-de-Programmes

Réalisez vous-même votre propre diagnostic agro-écologique

Chaque exploitation peut engager sa propre réflexion en fonction de sa situation géographique, des filières agricoles dans lesquelles elle s’inscrit, de son territoire -> www.diagagroeco.org

Présentation en vidéo de l'outil de diagnostic agro-écologique par un retour d'expérience d'un agriculture et d'un technicien d'une chambre d'agriculture.

Chaque avancée, aussi modeste soit-elle, dans cette démarche de progrès est bénéfique aux exploitants et aux territoires. Ainsi, de nombreuses démarches de développement agricole existent pour s’inscrire vers davantage de durabilité et, notamment, en Deux-Sèvres.

A lire également

L'agriculture biologique
C’est un mode de production agricole fondé sur un ensemble de techniques complexes excluant l’utilisation de produits chimiques de synthèse.
La production fermière
Produire, transformer et vendre soi-même ses produits auprès des consommateurs
La production intégrée
Système agricole de production d’aliments et des autres produits de haute qualité qui utilise les ressources et des mécanismes de régulation naturels pour remplacer des apports dommageables à l’environnement et qui assure à long terme une agriculture viable
L'agriculture de précision
Utilisation des nouvelles technologies pour ajuster les pratiques culturales au plus près du besoin des plantes en fonction de l’hétérogénéité intra-parcellaire
L'agriculture durable
Invite à promouvoir et à pratiquer une agriculture économiquement viable, saine pour l’environnement et socialement équitable sans remettre en cause les ressources naturelles pour les générations futures
L'agriculture paysanne
Doit permettre à un maximum de paysans répartis sur tout le territoire de vivre décemment de leur métier en produisant sur une exploitation à taille humaine une alimentation saine et de qualité, sans remettre en cause les ressources naturelles de demain.
L'agriculture de conservation des sols
Est définissable par la primauté qu’elle attribue au « Carbone » comme élément structurant et dynamisant du bon fonctionnement de l’écosystème d’un sol vivant.
L'agriculture écologiquement intensive
Ne remet pas en cause les modèles productivistes en place, mais tend plutôt à les intensifier (diminution des périodes de sols nus) et à les rendre acceptables (phytos à la baisse).

Les derniers communiqués de presse

Versement des aides PAC

Dérogations au paiement vert pour la campagne 2017 suite à la sécheresse 2016-2017

Indice de fermage 2017

Plan de soutien à l'agriculture française : la date limite de dépôt des dossiers complets dans les DDT est reportée au 31 décembre 2017 pour les mesures de restructuration de la dette des éleveurs (volet c du FAC)

TICPE 2017

Pacte de consolidation et de refinancement des exploitations agricoles Les demandes de fonds d'allègement des charges sont à déposer à la DDT avant le 31 décembre 2017.


Liens utiles

Liens vers :