Actualités

Utilisation d'un téléphone mobile : les 6 comportements à adopter

 
 
Utilisation d'un téléphone mobile : les 6 comportements à adopter

Le ministère de la Transition écologique et solidaire lance une campagne d'information sur les 6 bons comportements à adopter lors de l'utilisation d'un téléphone mobile en vue de réduire son exposition aux radiofréquences.

Téléphone mobile et santé

Bon ou mauvais pour la santé ? Il n’existe pas aujourd’hui de preuve scientifique démontrant que l’usage des téléphones mobiles présente un risque pour la santé. Cependant, faute d’un recul suffisant, des interrogations subsistent sur d’éventuels effets à long terme des ondes radiofréquences, d’autant plus que certains consommateurs font de ces technologies un usage intensif et ce de plus en plus jeune.

Dans un contexte où plus de 90% des adultes et des enfants n'utilisent pas de kit mains libres lors des appels et 75% des mineurs équipés d'un mobile l'ont été avant 14 ans, cette campagne s’appuie sur les recommandations de l’Anses visant à réduire l’exposition aux radiofréquences. S’il n’y a aucun danger grave et immédiat, il est nécessaire de prendre des précautions, surtout quand il s’agit de certains consommateurs qui font de ces technologies un usage intensif et ce de plus en plus jeune.

LES 6 comportements à adopter :

  1. Utiliser un kit main-libre
  2. Eviter les conversations trop longues
  3. Privilégier les messages texte pour communiquer
  4. Éviter de maintenir votre téléphone à l’oreille dans les transports
  5. Privilégier les zones de bonne réception
  6. Choisir un téléphone mobile ayant un DAS faible

Afin de renforcer la transparence et l’information du public, le ministère de la transition écologique et solidaire annonce :

  • la mise en place début 2018 du comité national de dialogue entre les parties prenantes, prévu par la loi, qui favorisera les échanges autour des questions relatives aux ondes et radiofréquences ;
  • l’extension, début 2018, à l’ensemble des objets connectés (y compris wifi, objets commandés à distances, compteurs) du dispositif gratuit permettant à tout Français de faire mesurer gratuitement l’exposition de son logement aux radiofréquences (ondes issues des relais téléphoniques et des téléphones portables) ;
  • la publication d’ici la fin de l’année par l’ANFR (agence nationale des radiofréquences) de la carte des points du territoire où le niveau le niveau d’exposition aux radiofréquences est plus élevé (dits « points atypiques »

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

telephones-mobiles-les-6-bons-comportements_web