Actualités

Un drone pour assister les forces de l’ordre

 
 
Le drone, comme outil opérationnel, permet d’appuyer l’engagement des unités au sol et d’apporter si besoin un soutien logistique.

Isabelle DAVID, préfet, a remis, jeudi 25 octobre 2018, un drone au colonel Jean-pascal CHATEAU commandant le groupement de gendarmerie départementale.

Les drones s'inscrivent dans une démarche d’efficacité et constituent un atout dans les phases de planification, de préparation et de conduite des opérations en éclairant la prise de décision.

Ces appareils permettent d’appuyer l'engagement des unités au sol, par exemple, pour la localisation des personnes en détresse ou disparues, l’accès à des zones contaminées ou confinées, la lutte contre des plantations illicites de stupéfiants, l'intervention lors d'accidents de la circulation routière.

Par sa furtivité, le système de drones peut concourir à créer un sentiment d'insécurité dissuasif chez certaines personnes mal intentionnées. Il contribue, ainsi, à démultiplier et à diversifier la présence de la gendarmerie nationale sur ses lieux d'engagement.

Les drones apportent également un soutien aux opérations de criminalistiques en figeant un état des lieux, en déposant des capteurs pour recueillir des données (températures, hydrométrie,...) ou réaliser des prélèvements.

Si la première finalité des systèmes de drones est d'appuyer la manœuvre au sol, des missions relevant du soutien logistique sont possibles pour des travaux exécutés en hauteur ou dans des environnements dangereux ou difficile d’accès.

Les forces de l’ordre utilisateurs de cet appareil recevront une formation certifiée de télépilote à la base aérienne de Cazaux.

IMG_8492_bis