Actualités

Exercice « NRBC- Attentat » à Niort le 22 novembre 2018

 
 
Exercice « NRBC- Attentat »

La préfecture des Deux-Sèvres organise un exercice NRBC – attentat le 22 novembre de 15 h à 18 h.

Qu'est-ce qu'un exercice ?

infographie_quefaireencasdexpositionàungaztoxique

Les exercices permettent de tester les modalités de préparation et d’intervention de l’ensemble des services de sécurité et de secours, des services déconcentrés de l’Etat ainsi que des grands opérateurs et de tirer les enseignements nécessaires à l’amélioration des dispositifs.

Les participants venant de tous horizons sont placés dans une configuration la plus réaliste possible afin d’apprendre à travailler ensemble, de s’approprier les procédures et les outils et d’identifier les manques éventuels. L’analyse de l’exercice permet d’apporter des corrections là où des faiblesses ont été identifiées.

Il existe deux types d’exercice :
- L’exercice cadre est un exercice sur table, avec l’objectif principal d’entraîner les acteurs à travailler en équipe dans un COD (Centre Opérationnel Départemental) ou un PCO (Poste de Commandement Opérationnel), n’impliquant pas de moyens sur le terrain.
- L’exercice terrain est un exercice de simulation grandeur réelle impliquant les acteurs multiples de la gestion des crises sur le terrain.

La préfecture organise chaque année quatre exercices selon les grandes orientations générales et particulières de la politique d’exercices de crise de niveau départemental pour les années 2016-2018, définies par circulaire du ministère de l’intérieur et selon la programmation des exercices arrêtée par Mme le préfet.

La gestion de crise

Le préfet est le directeur des opérations de secours.
Il a pour mission :
- diriger et coordonner les actions de tous les intervenants
- assurer et coordonner la communications
- informer le niveau zonal et national
- anticiper les conséquences
- mobiliser les moyens publics et privés

Aussi, le préfet active le Centre Opérationnel Départemental (COD) pour gérer l’événement ou la crise.. Il peut également activer sur le terrain un Poste de Commandement Opérationnel.

Le plan NRBC

Pour répondre aux différents risques, les plans ont vocation à préparer la prise de décision du préfet pour faire face à une situation de crise.

Le risque NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique ) fait l’objet d’un plan gouvernemental NRBC. Il fournit une aide à la décision au profit du Premier ministre et des ministres concernés (intérieur, santé, défense, industrie…) lors de l’exécution ou de la
menace d’exécution d’une action malveillante ou à caractère terroriste utilisant des matières, des agents ou des produits nucléaires, radiologiques, chimiques ou biologiques ou explosifs.

Il constitue une boîte à outil recensant l’ensemble des mesures permettant de gérer une crise de nature NRBC au niveau gouvernemental. Ces actions peuvent viser les personnes, les animaux, les biens ou l’environnement.

Le plan est mis en œuvre par le Premier ministre, les ministres, les représentants de l’État (préfet de zone, de département...).

En conséquence, il fait l’objet d’une déclinaison au niveau départemental. Le plan précise l’organisation départementale de gestion de crise. A partir de six situations de référence, des mesures ont été définies, telles que la mise en alerte d’équipes spécialisées, la diffusion de l’alerte et de consignes aux populations menacées…

Le dispositif NRBC-E est décrit également dans une circulaire du premier ministre relative à la doctrine nationale d’emploi des moyens de secours et de soins face à une action terroriste mettant en œuvre des matières chimiques en date du 2 octobre 2018.

Elle développe des actions adaptées sur le terrain pour éviter, l’évolution de la contamination et l’amplification des victimes.

Les objectifs de l’exercice

Les objectifs de l’exercice sont :
- tester le schéma d’alerte
- entraîner les équipes à traiter les victimes contaminées, en respectant les procédures relatives à la décontamination, y compris le sas inter services
- tester la chaîne de décontamination fixe du SAMUService d'aide médicale urgente au Centre Hospitalier de Niort
- tester la coordination inter-services
- mettre en place les procédures de sécurisation du site contaminé

IMG 1 réduite

   

IMG 2 réduite

  

IMG 3 réduite

   

IMG 4 réduite

  

IMG 5 réduite