Actualités

Conférence sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

 
 
Conférence sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Pour le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, la délégation des droits des femmes et de l’égalité femmes-hommes, en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie, la Chambre de métiers et de l'artisanat, la Chambre d'agriculture, a organisé une demi-journée d’échanges sur le thème de l’égalité professionnelle.

Cette matinée dédiée à l’égalité entre les femmes et les hommes en entreprise a eu pour objectifs de faire un état des lieux de l’égalité. Alors que les femmes ont massivement investi le marché du travail et que leur niveau d’éducation a rejoint voire dépassé celui des hommes, les inégalités professionnelles persistent entre les femmes et les hommes.

Ainsi, après une approche globale, présentée par la sociologue Rachel SILVERA, un échange a eu lieu autour de trois tables rondes sur l’égalité professionnelle en Deux-Sèvres avec des acteurs de l’économie locale impliqués dans la démarche.

Didier DORÉ, secrétaire général de la préfecture, représentant madame le préfet a clôturé la journée en faisant un zoom sur l'égalité professionnelle dans la fonction publique.

IMG_0297_bis
IMG_0310_bis

Entre chaque table ronde, l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes étaient illustrée par la "compagnie du Mauvais Genre".

IMG_0287_bis

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est loin d’être acquise : salaires, statuts, conditions de travail, partage des tâches et des responsabilités, stéréotypes. 45 ans après la loi pour l’égalité professionnelle, les écarts de salaires entre les femmes et les hommes perdurent avec 9 % de différence à travail égal et 25 % sur l’ensemble de la carrière. Le chantier reste immense malgré des avancées incontestables.

Les fondements juridiques de l’égalité professionnelle remontent à la constitution de 1946 dont l’article 3 énonce que « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme ».

La loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République, dispose que : « La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. ».

Depuis la loi « Roudy » de 1983 et celle du 5 septembre 2018 « pour choisir son avenir professionnel » , 11 textes ont permis d’encadrer juridiquement l’égalité professionnelle qui relève également de la compétence des partenaires sociaux et des entreprises. La loi du 5 septembre 2018 fait de l’égalité salariale une obligation de résultat. Elle a mis en place un index de l’égalité salariale qui s’appliquera progressivement à toutes les entreprises de plus de 50 salariés à partir du 1er mars 2019.

La loi est particulièrement prégnante pour les entreprises de plus de 50 salariés. Pour autant, principal employeur de France, les TPE-PMEPetites et moyennes entreprises ont un rôle immense à jouer. Sans elles, les écarts de salaires, la non-mixité des métiers et le plafond de verre subsisteront encore longtemps. D’ailleurs, selon le Laboratoire de l’égalité, leurs dirigeants en sont convaincus.

Dossier de presse :

> dossier_presse_vf_8mars2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,40 Mb