Actualités

Conférence de presse du 13 mars 2020

 
 
 Conférence de presse du 13 mars 2020

Ce vendredi 13 mars, s'est tenue une conférence de presse présidée par le préfet des Deux-Sèvres pour préciser les annonces du Président de la République et leurs déclinaisons au plan local en présence des représentants des services de l'État.

"Nous faisons appel au civisme, à l'engagement et à la bonne volonté de tous. Cette situation inédite impose un recours à des solutions novatrices [...] de sorte qu'elle soit gérée du mieux possible", annonce le préfet

Mise en œuvre des annonces du Président de la République

Bilan

A ce jour en Nouvelle-Aquitaine :

- 127 cas de Coronavirus Covid-19 confirmés (il y en avait 88 hier, +39 cas confirmés);

- aucun décès ;

- deux départements plus particulièrement concernés : le Lot et Garonne en lien avec le rassemblement évangélique de Mulhouse et la Charente-Maritime.

Messages clés :

Priorité à la santé et à la solidarité nationale pour freiner l’épidémie :

- civisme dans la mise en œuvre des gestes barrières ;

- entraide pour la garde des enfants de ceux qui doivent se rendre sur leur lieu de travail ;

- solidarité envers les plus démunis : l’État reste attentif à ceux qui sont déjà en situation de grande précarité.

Renforcement de la protection des personnes les plus vulnérables (interdiction de visite dans les EPHAD et unités de soins de longue durée, voire même dans les résidences autonomie)

Remerciement des services mobilisés depuis plusieurs semaines, en particulier les acteurs de la santé

Gestes barrières

Des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage : se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, utiliser des mouchoirs à usage unique et porter un masque quand on est malade.

Au premier symptôme ou doute, appeler le centre 15 (et non hôpital ou médecin). On le fait pour soi. On le fait pour les autres. Je salue le civisme des dizaines de personnes qui le font chaque jour. La France a la doctrine la plus extensive sur les cas possibles (tout problème respiratoire sans autre cause connue).

S’informer : gouvernement.fr ou 0 800 130 000

Trêve hivernale

Les places d’hébergement d’urgence ouvertes pour la période hivernale sont maintenues pour deux mois supplémentaires afin d’éviter toute remise à la rue de personnes hébergées.

L’enjeu est d’éviter toute remise à la rue de personnes les plus démunies et les plus fragiles dans le contexte sanitaire actuel.

Accompagnement des entreprises en Nouvelle-Aquitaine

En Nouvelle-Aquitaine, l’État – Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) – est fortement mobilisée pour accompagner les entreprises de la région.

Dès le 6 mars, j’ai réuni les acteurs du monde économique et réactivé la cellule de suivi des entreprises en difficulté mise en place au moment de la crise des Gilets Jaunes :

- Plus de 500 entreprises (+248 pour la seule journée du 13/03) ont déjà sollicité une demande d’information sur les aides proposées par l’Etat pour accompagner les entreprises mises en difficultés par les conséquences du COVID 19 par l’intermédiaire de l’adresse mail régional na.gestion-crise@direccte.gouv.fr ou 05 56 99 96 50

- Les secteurs d’activité particulièrement impactés : évènementiel, tourisme, hôtellerie-restauration et traiteurs, transport de voyageurs. D’autres entreprises relevant de la viticulture ou du secteur de l’aide à domicile sont également impactées par la crise covid19.

- Activité partielle :

222 entreprises autorisées à consommer de l’activité partielle ;

2 808 salariés concernés ;

1 136 861 heures d’activité partielles autorisées.

Prise en charge des enfants des personnels soignants

Afin de freiner la progression de l’épidémie, le PR a annoncé la fermeture des établissements scolaires à partir de lundi 16 mars pour limiter le regroupement denfants en trop grand nombre. Cela concerne :

- les crèches, à l’exception des crèches hospitalières ;

- les écoles maternelles et primaires ;

- les collèges ;

- les lycées ;

- les grandes écoles et universités ;

- ainsi que les CFA.

Les assistantes maternelles pourront poursuivre leur activité à domicile.

Cette mesure ne doit pas se traduire par une diminution des capacités de prise en charge sanitaire. Les enfants des personnels soignants (hôpitaux, médecine de ville, champs sanitaires et médicaux sociaux) seront accueillis dans les établissements lundi dans la limite de 10 par classe . Ils pourront être accueillis dans leur école ou être gardés à domicile (un dispositif de mise en relation est à l’étude par l’ARSAgence Régionale de Santé).

Santé public France identifie les personnels de santé concernés et le rectorat se prépare à informer les établissements qui recevront ces élèves prioritaires lundi.

Jeunesse et sports

> aucun accueil collectif de mineurs recevant plus de 10 mineurs à compter du 16 mars 2020 et ce jusqu’à nouvel ordre. Cette mesure concerne tous les accueils (avec hébergement, sans hébergement et accueils de scoutisme) et l’ensemble des activités organisées dans le cadre de ces structures > prise d’un arrêté préfectoral

Limitation des rassemblements

Le PM a annoncé que les dispositions de l’arrêté du 9 mars 2020 continueront à s’appliquer. Toutefois, les rassemblements ne devront pas mettre en présence de manière simultanée plus de 100 personnes au lieu de 1000 personnes. Les activités indispensables à la vie de la Nation pourront se poursuivre. C’est le cas notamment des commerces, des transports en commun, des marchés alimentaires, des concours et des examens…. Toutefois, il est demandé aux citoyens de limiter leurs déplacements au maximum.

* Seule sanction : amende de 1ère catégorie - 38€

Limitation à 100 personnes ou fermeture pour : les cinémas, musées, salles de sport, piscines, établissements de nuit, salles de des théâtres, lieux de cultes, restaurants et bars etc. > importance du respect des distances entre les personnes.

Cérémonies religieuses au-delà de 100 personnes : dédoubler les offices.

Les manifestations sociales déclarées ne font l’objet d’aucune mesure d’interdiction générale. Il est de la responsabilité des organisateurs de ces manifestations de les maintenir ou non (certains d’entre eux ont déjà pris cette décision et en ont informé la préfecture).

Cependant, j’invite les organisateurs à les "reporter" systématiquement.

Entrée en vigueur des dispositions : dimanche probablement si l’arrêté du ministre de la santé est publié samedi.

Élections

Les scrutins municipal et communautaire ont été maintenus au motif que le déplacement dans le bureau de vote n’engendre pas , y compris pour les personnes vulnérables, un risque plus important que pour faire ses courses selon l’avis du comité scientifique. En résumé, voter est sans danger.

Pour autant, le MI a adressé aux préfets une circulaire en vue du renforcement des recommandations portant sur l’organisation des élections afin d’assurer la protection sanitaire des électeurs et membres des bureaux de vote dans le contexte de propagation de l’épidémie de « Covid-19 ».

A cet effet, la préfecture a rappelé aux maires :

- l’importance des gestes barrières ;

- la nécessité des consignes relatives à l’aménagement et au nettoyage des lieux de vote (ex : maintien de la distance d’1 mètre entre les personnes à chaque étape du vote ) ;

- l’importance pour les électeurs d’apporter leur propre stylo pour émarger (encre bleue ou noire indélébile) ;

- s’agissant en particulier des personnes âgées de plus de 70 ans ou présentant des polypathologies qui doivent faire de mesures de protection renforcées, il est demandé aux maires d’accélérer leur progression dans les files d’attente (ex : au moment de la vérification de leur identité).

Enfin, les préfectures et sous-préfectures restent à la disposition des élus qui rencontreraient des difficultés pour l’organisation du scrutin (ex : défection des assesseurs, absence de point d’eau et manque de solutions hydroalcooliques).

 
 

A lire également :