Actualités

Cérémonie départementale de la Sainte Barbe, respect et honneur aux sapeurs-pompiers Deux-Sévriens!

 
 
Cérémonie départementale de la Sainte Barbe, respect et honneur aux sapeurs-pompiers Deux-Sévriens!

L'occasion d'honorer et rendre hommage à celles et ceux qui risquent leurs vies pour notre sécurité.

Isabelle DAVID, préfet des Deux-Sèvres a salué le courage des pompiers d’aller au-devant du danger, parfois jusqu’au sacrifice en lisant le message de Christophe CASTANER, ministre de l'Intérieur (seul le prononcé fait foi) :

"Sapeurs-pompiers volontaires, professionnels et militaires,

Sapeurs-sauveteurs de la sécurité civile,

Membres des services de santé, personnels des moyens nationaux,

Pilotes, mécaniciens, démineurs, personnels des établissements de soutien et bénévoles des associations agréées,

La Sainte-Barbe, c’est le courage.

Le courage du service. Le courage d’affronter le risque. Le courage d’aller au-devant du danger, parfois jusqu’au sacrifice.

Dans la nuit du 1er au 2 décembre, trois de vos collègues, trois de vos camarades sont tombés en partant porter secours aux victimes des intempéries dans le sud-est de la France.

Cette perte est un drame. C’est une souffrance immense qui nous rappelle cruellement le sens de votre engagement, le sens de votre combat.

Aujourd’hui, nous pensons à Jean Garat, Michel Escalin, et Norbert Savornin. Nous pensons à leurs familles, à leurs proches et à tous ceux qui servaient avec eux.

Nous pensons aussi à vos camarades tombés en service ou morts au feu, au caporal Bertrand Pimé, au sergent Simon Carthanaz, au caporal Nathanaël Josselin, à l’adjudant Jessy Eve, à l’adjudant Fabien Brouillet, à Franck Chesneau et au capitaine Guillaume Massias.

Nous n’oublions rien de leur mémoire, de leurs gestes, de leurs mots. Ils vous guident et vous accompagnent dans chaque mission, face à chaque péril.

Nous pensons aujourd’hui à vos camarades blessés, touchés parfois gravement dans leur chair ou dans leur esprit.

Nous pensons aux familles, aux leurs mais aussi à toutes les vôtres, qui connaissent la fierté de vous voir porter l’uniforme et l’angoisse de l’imprévu.

Vous êtes les femmes et les hommes de la sécurité civile et c’est toute une Nation qui vous rend hommage aujourd’hui.

Volontaires ou professionnels, militaires ou civils, vous avez rayé les mots lâcheté et évitement de votre vocabulaire. Face au feu ou face au drame, vous incarnez ce sens du service dont a tant besoin notre République. Vous ne répondez qu’à un seul appel : celui du devoir.

Vous êtes la grande communauté de la sécurité civile. Vous êtes chaque facette de l’engagement, chaque facette du service. Vous êtes les héros du quotidien qu’attendent et qu’admirent les Français.

Votre engagement est exceptionnel. La reconnaissance de la République doit l’être aussi.

Je souhaite que cette Sainte-Barbe soit une promesse : celle des défis relevés.

Cette Sainte-Barbe, c’est la célébration de notre modèle de sécurité civile, que nous ferons tout pour préserver.

Nous devons vous redonner le sens de votre métier et faire baisser la pression opérationnelle qui s’exerce sur vous, notamment du fait du secours d’urgence aux personnes.

Des mesures ont d’ores et déjà été prises pour une meilleure coordination avec les SAMUService d'aide médicale urgente, pour vous permettre de pratiquer plus d’actes et pour limiter votre temps d’attente aux urgences.

Mais ce n’est pas tout. Mes échanges avec le ministère des solidarités et de la santé continuent. Vous ne serez jamais ni des supplétifs, ni des ambulanciers avec des véhicules rouges. Vous êtes des sapeurs-pompiers et vous pouvez être fiers de votre engagement.

Je veux dire aussi que le volontariat reste la clé de voute de notre modèle. Les 37 mesures du plan d’action en faveur du volontariat ont en grande partie déjà été déployées. En 2020, nos efforts vont se poursuivre et s’accélérer.

Cette Sainte-Barbe doit aussi être celle de la sécurité, de la dignité.

Dans vos missions du quotidien, vous êtes parfois, trop souvent, victimes d’agression.

Attaquer un sapeur-pompier, c’est s’en prendre à soi-même. C’est inadmissible, c’est inacceptable.

J’ai demandé la plus grande fermeté face aux auteurs et notre plan d’actions contre les violences sur les sapeurs-pompiers va continuer cette année à se déployer.

Cette Sainte-Barbe, enfin, c’est celle de la confiance.

La confiance qui vous unit aux Français. La confiance que nous plaçons en vous.

La confiance que vous pouvez avoir, aussi, car je me tiendrai toujours à vos côtés et je ne me lasserai jamais de vous défendre et de défendre nos missions, au cœur du pacte républicain.

Belle fête de la Sainte-Barbe à toutes et à tous,

Vive la sécurité civile !

Vive la République !

Vive la France !"

ELLbTrsWsAEMHGu_1
ELLYO0tX0AAxo9r_1
ELLYO03WkAE06dy_1
ELLbTrlW4AUVK_2