Actualités

Cérémonie de remise des décrets de naturalisation du 20 juin 2019

 
 
Cérémonie de remise des décrets de naturalisation du 20 juin 2019

Retrouvez le discours prononcé par Isabelle DAVID, lors de la cérémonie (seul le prononcé fait foi) :

"Vous voici Français et vos sourires suffisent à témoigner de la joie que cela suscite en vous.

Le décret de naturalisation vous sera remis et je sais combien pour certaines et certains vous l’avez attendu, combien vous vous êtes battus et je dois le dire, c’est pour moi une joie particulière de vous dire aujourd'hui, bienvenue dans la République.

L’usage républicain veut qu’en ce moment solennel vous soient rappelés les droits et devoirs qui vous incombent en tant que citoyen français.

Vous parlez français, vous respectez les lois françaises, vos enfants souvent sont Français et tous les jours vous côtoyez des Français et vous en partagez les espoirs, les inquiétudes, parfois sans doute les colères.

Vous avez fait toutes les démarches pour devenir Français, votre lien avec la France était donc fort, avant que vous ne deveniez Français aujourd'hui, parce que vous avez déjà en vous une part de notre pays.

En devenant citoyen français, vous bénéficiez de nouveaux droits, comme le droit de vote, et assumez de nouveaux devoirs puisque partout où vous serez dorénavant, vous incarnerez la France. Mais ce que la France désormais vous propose, ce n’est pas seulement cela, c’est quelque chose de plus grand, de plus beau encore, ce qu’elle propose c’est une histoire commune. Elle ne vous enlève bien sûr pas votre histoire individuelle, bien au contraire, mais avec la nationalité française, vous rejoignez un peuple, c'est-à-dire une communauté de citoyens, de femmes et d’hommes qui chaque jour ensemble écrivent leur avenir commun.

Vous devenez aussi par la même, pour ceux qui ne le sont pas déjà, des citoyens européens.

L’avenir n’est jamais écrit d’avance, tous ceux qui y contribuent, y apportent leurs croyances, leur sensibilité, leurs histoires personnelles, leurs projets, leurs talents et tout cela à la fin formera demain l’histoire de France.

Désormais vous arrivez riches de ce que vous êtes dans un peuple qui a son histoire, et vous épousez toute son histoire. Ses pages glorieuses, ses pages sombres, sa volonté commune. Vous devez la connaître, la porter, la défendre avec fierté.

Mais vous êtes chacune et chacun des affluents qui feront l’Histoire de France de demain, avec vos personnalités, vos propres histoires. Et l’histoire de ce peuple, vous allez aussi contribuer à la changer.

La France vous a choisis pour faire partie d’elle, et au-delà des droits et des devoirs, c’est aussi une immense responsabilité et c’est cette responsabilité que je veux que vous retrouviez, que vous sentiez pleinement en cette cérémonie aujourd'hui. Cette responsabilité, parfois des Françaises et des Français, nés Français, l’ont perdue.

Parce que certains ont oublié qu’être Français, c’est aussi porter la France, chaque jour un peu ou beaucoup, par l’exemple, par ce que l’on donne, par ce que l’on fait, par son obstination, par son refus de céder aux facilités.

La France est un grand pays et le peuple français un grand peuple, parce qu’il a été fait de femmes et d’hommes nés sur ce sol ou nés ailleurs qui ont toujours eu ce sentiment profond, cette volonté farouche que quelque chose de plus grand qu’eux les portait. Et c’est quand le cynisme, la volonté de ne voir que ce qui va mal s’installent que le pays peut à ce moment-là se déliter.

Nos défis collectifs sont immenses, le travail sera long et il faut avoir l’impatience de l’action, mais la détermination qui va avec le temps. Et vous avez chacun d’entre vous dorénavant votre part de responsabilité dans cette aventure commune.

C'est le grand défi qui est le nôtre. C'est précisément de ne pas faire de la France, le pays de la peur de l'autre, du rétrécissement.

C'est en considérant que la France ne parle pas seulement aux siens, mais parle toujours en même temps au monde entier, qu'elle est grande.

Je veux ici rendre un hommage tout particulier aux maires qui sont les artisans de ce travail au quotidien et au réel, qui savent chaque matin la force de nos principes et qui leur donnent pleine vigueur en œuvrant, en accueillant, en changeant le quotidien de nos concitoyens.

Et rappeler que le défi qui est le nôtre aujourd'hui, c'est ne céder ni aux peurs, ni aux tentations de repli qui divisent la société, ni non plus aux facilités qui sont parfois celles des bons sentiments.

C’est exigeant la générosité, parce qu'on ne peut pas donner plus que ce que l'on a, parce qu'on ne peut pas donner plus que ce que les enfants de la République peuvent offrir. Nous devons conjuguer notre idéal et nos réalités.

A partir d'aujourd'hui, vous voici citoyens Français, pleinement, et vous allez aussi être les dépositaires de cet esprit d'humanisme, de cette générosité, et de ces règles qui soutiennent la vie ensemble. Vous allez faire partie de ce peuple, dont l'histoire est unique.

Votre patience, votre persévérance ont payé. Je compte maintenant sur votre attachement plein et entier à la France, que toute cette énergie que vous avez mise pour être membre à part entière du peuple français, vous la mettiez, à partir d'aujourd'hui, à le faire grand, à le faire vivre, à le comprendre, le connaître chaque jour mieux, mais aussi à le transformer, à le grandir encore par ce que vous êtes. C’est la clé de sa grandeur, c'est ce qu'il a toujours choisi.

La République n'a pas toujours la tâche facile dans l'accomplissement de sa mission, parce qu'elle confronte, les idéaux au réel, c'est cela la République, s'il fallait en donner une définition. Ce sont les plus beaux idéaux, ceux- mêmes qui figurent sur nos frontons, « Liberté, Égalité, Fraternité », chaque jour confrontés au réel.

A ce moment où ces idéaux se croisent avec le quotidien, je vous le dis à vous qui devenez aujourd'hui citoyens Français, je le dis aux maires qui sont ici présents, dont je sais la charge, et à l'ensemble des élus de la République, notre peuple est grand parce qu'il est aussi un peu critique, mais n'oublions jamais ce qui nous rassemble au-delà de tout ça, ce sont ces idéaux conjugués au réel.

Vive la République et Vive la France !"

IMG_2362_bis
IMG_2388_bis
IMG_2487_bis
IMG_2498_bis
 
 

A lire également :