Actualités

Cérémonie de la Sainte-Geneviève

 
 
Cérémonie de la Sainte-Geneviève, 29 novembre 2019

Discours du Préfet (seul le prononcé fait foi):

" C’est un plaisir et un honneur de célébrer la Sainte-Geneviève, patronne de la gendarmerie, au sein de cette Abbaye Royale à l’architecture exceptionnelle.

Un cadre à la hauteur des qualités, des mérites et des valeurs qui vous distinguent.

La sincérité de votre engagement et le travail que vous accomplissez tout au long de l’année mérite la considération de tous, et en ce jour qui vous honore, qu’il me soit permis de vous renouveler ma confiance, mon attachement et ma fierté de travailler au quotidien avec vous.

La Sainte Geneviève est, en effet, l’occasion de saluer votre action, d’insister sur le lien qui vous unit à la Nation toute entière et de célébrer les valeurs qui fondent la gendarmerie : l’esprit de service, le dévouement, le courage et la solidarité en font partie.

En France, nous avons la chance de pouvoir compter sur des femmes et des hommes – gendarmes, policiers, sapeurs-pompiers, militaires de nos forces armées, membres des unités de la sécurité civile et des équipes de secours – qui possèdent un sens élevé du devoir et de l’intérêt général, et qui n’hésitent pas, quelle que soit la situation, à mettre leur vie en péril pour protéger celle de leurs concitoyens.

La France tient à sa gendarmerie.

La gendarmerie, c’est l’autorité de l’État qui n’ignore ni ne délaisse aucune partie de son territoire, qui connaît les spécificités du terrain et est apte à y apporter les réponses les plus adaptées.

Dans les territoires ruraux, en particulier dans un département comme le nôtre, pour la majorité de nos concitoyens, vous êtes au quotidien l’incarnation de L’État.

Votre présence est fondamentale à l’heure où la notion de proximité est plus que jamais mise en exergue.

A cet égard, le poste équestre mis en place dans le marais poitevin afin de renforcer la présence de la gendarmerie dans cette zone très touristique pendant la dernière période estivale a ainsi permis de renforcer les missions de surveillance générale en veillant à la sécurité des personnes et des biens.

Lors de vos patrouilles ou de vos interventions, vous êtes souvent confrontés à des situations d’urgence, parfois dangereuses. Face à la violence et à la délinquance du quotidien, face aux trafics en tous genres et à la criminalité, vous êtes en première ligne. Vous l’avez démontré, très concrètement, au cours des mois écoulés comme en juillet dernier lorsqu’au cours d’un contrôle routier une militaire a constaté que la conductrice d'un véhicule présentait sur son visage des tuméfactions suffisamment importantes pour lui en faire la remarque. En parvenant à instaurer un climat de confiance, elle a réussi à obtenir les confidences de la victime sur les violences conjugales dont elle faisait l’objet.

L'enquête judiciaire a abouti à la comparution immédiate du conjoint et à sa condamnation à un an de prison ferme. En agissant de la sorte cette militaire a fait preuve d'une réactivité exemplaire et de remarquables qualités professionnelles.

Plus récemment, trois sous-officiers du centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie se sont distingués en évitant de justesse le passage à l'acte de personnes fragiles avec des intentions suicidaires. Par une grande capacité d'écoute, ces trois opérateurs sont parvenus à entrer en contact avec ces personnes, à les localiser et à maintenir la communication jusqu'à l'arrivée des militaires engagés sur le terrain.

Ces actions exemplaires, qui ne représentent qu’un mince échantillon de ce que fut votre année, font honneur à la gendarmerie dans ses missions de secours aux personnes.

Nos concitoyens attendant beaucoup de vous, ils vous demandent aussi d’être une présence visible, qui les écoute et les rassure, de jour comme de nuit.

Je crois sincèrement, que vous faites l’un des métiers les plus beaux car sans nul doute l’un des plus utiles à la collectivité.

Mais je sais aussi ce que ce métier suppose de mobilisation, de disponibilité et de prise de risque.

Cette prise de risque, la spécificité du métier des armes vous l’impose.

Et c’est parce que toute la communauté militaire est en deuil, que je souhaite saluer, ici, avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel, comme je pense, aussi, à toutes celles et tous ceux, gendarmes d’active ou de réserve, qui ont été blessés dans l’exercice de leurs fonctions ou ont payé de leur vie l'accomplissement de leur devoir. Je veux redire mon indéfectible soutien à leurs camarades, à leurs proches, à leur famille.

Je sais combien la vie des familles de gendarmes est liée à la vie de l'institution.

Je veux, ici, avoir une pensée pour tous vos proches qui vous soutiennent et qui partagent avec vous les affres de votre métier exigent.

Un gendarme est exposé aux affres de l’existence humaine au travers des situations douloureuses sur lesquelles il intervient.

Mais, il a la satisfaction de l'aide apportée, de la victime rétablie dans ses droits, de l'affaire résolue, de la mise hors d'état de nuire de délinquants. Le gendarme apporte sa pierre au bien être de tous et de contribuer à la construction d'une société plus sûre.

A ce titre, je voudrais saluer particulièrement les gendarmes mobiles, dont je connais le savoir-faire et la disponibilité et que j’ai sollicitée cette année. Son engagement sur tout le territoire national pour garantir l’ordre public est remarquable.

Depuis novembre 2018, le mouvement contestataire que la France a connu a impacté le département des Deux-Sèvres par des rassemblements et manifestations hebdomadaires. En liaison avec les différentes autorités, les personnels du GGD79 officiers, sous-officiers, gendarmes adjoints volontaires et réservistes ont été engagés chacun à leur niveau dans la gestion de ces événements tant dans le domaine opérationnel que dans les missions du soutien, de la remontée du renseignement et de la sécurisation des casernes. Les unités se sont portées régulièrement au contact des manifestants permettant ainsi, par un dialogue constant et constructif, de désamorcer des situations parfois très tendues.

L'engagement, l'esprit de discipline, la disponibilité des militaires a permis une gestion saine et apaisée de cette crise fortement médiatisée et particulièrement sensible. Je leur en suis reconnaissante.

Cette année 2019, témoigne du lien de confiance solide que vous avez su établir avec la population. Cette proximité, renforcée par la Police de Sécurité du Quotidien, est une condition indispensable de la réussite de vos missions, car, plus que jamais, la sécurité au quotidien est l’affaire de tous.

Je veux notamment saluer à cet égard, les dispositifs mis en place pour mieux prévenir les cambriolages et plus spécifiquement le protocole “Participation citoyenne” qui apporte une action complémentaire dans la lutte contre la délinquance tout comme les conventions locales de coopération et de sécurité qui développent la coopération entre les services de l'État, les collectivités territoriales et les entreprises. Elles se multiplient dans les Deux-Sèvres après celles signées à Bressuire, Niort, Chauray ou La Crèche. A terme, ce sont 7 à 8 conventions locales de coopération de sécurité qui pourront être signées dans le département. Je m’en félicite.

La lutte contre l’insécurité routière vous aura encore mobilisés de façon importante. Je veux saluer votre engagement à cet égard.

Notre département, vous le savez, connaît une mortalité routière qui reste trop élevée, et que nous peinons aujourd’hui à enrayer. La mobilisation doit être générale.

En la matière, plus que jamais, la présence sur le terrain est indispensable, la visibilité des forces est attendue, le risque de la sanction doit être connu et identifié.

Je sais que vous poursuivrez sans relâche vos efforts le long des routes.

Durant cette année 2019, vous aurez aussi relevé le défi de la modernisation de l’action publique. C’est là un autre objectif majeur du Gouvernement, qui doit nous permettre de mieux utiliser nos ressources – et d’en développer de nouvelles – pour gagner en efficacité, au profit de nos concitoyens.

Vous avez su vous adapter aux attentes de la population et aux nouveaux enjeux de sécurité. Le drone, qui appuie, depuis une année maintenant, l’engagement des unités au sol en leur apportant un soutien logistique précieux, est le symbole de ce virage des évolutions technologiques. Cette acquisition a permis la mise en œuvre d’une approche tactique et opérationnelle nouvelle dont je me réjouis.

Et puisque l’on évoque l’approche « tactique et opérationnelle » nouvelle, permettez-moi aussi d’avoir une pensée toute particulière pour votre supplétive à quatre pattes, Lara, que j’ai pu voir à l’œuvre il y a quelques mois. Je la sais très bien intégrée, donnant toujours le meilleur d’elle-même. Elle apporte une aide efficiente aux enquêteurs de notre gendarmerie dont on dit qu’ils auraient encore plus de flair qu’ailleurs !

Avec plus de sérieux, je sais aussi que cette année 2019 aura permis de conforter les bonnes relations que la gendarmerie entretient avec la police nationale ; c’est grâce à cet investissement permanent des forces de gendarmerie et celui de la police que nous réussirons à faire reculer la criminalité. La CORAT nous a permis d'aller plus loin en matière de coopération opérationnelle dans différents domaines d'activité. Ce travail doit se poursuive, notamment dans la lutte contre la pédopornographie. Je salue aussi le travail de renseignement de terrain en lien avec le SDRT.

Avec les polices municipales les actions communes sont également structurées au travers de conventions de coordination pour lesquelles vous avez été pro-actifs (22).

Au moment où notre pays est confronté à une menace terroriste qui demeure élevée, à la délinquance et à l’insécurité, à des manifestations parfois violentes qui mettent directement en cause l’autorité de l’État, il me paraît important de souligner le rôle essentiel de la gendarmerie, « pilier » de la République.

Dans le contexte de menace terroriste que nous connaissons, votre action en matière de sécurisation et de lutte contre la radicalisation est primordiale. Votre contribution est indispensable.

Je suis et resterai attentive à l'action et l'engagement des militaires de l'arme, mais aussi au respect qui leur est dû.

Je voudrais enfin vous remercier, Colonel, pour la qualité des relations quotidiennes avec la préfecture qui constitue le socle de l’efficacité du service et de sa réactivité en toute circonstance.

Vous savez à quel point je tiens haut dans mon cœur les forces de sécurités intérieures. La gendarmerie peut compter sur l’appui de la préfecture, qui est et restera pleinement investie aux côtés du groupement.

Qu’il me soit permis ici de vous renouveler ma confiance, mon attachement et ma fierté de travailler au quotidien avec vous.

La gendarmerie est une arme d’excellence pour notre pays, et par ma voix, c’est la République toute entière qui vous exprime sa reconnaissance.

Bonne Sainte Geneviève.

Je vous remercie"

IMG_5527